Je sens en moi ce météore

(2001-02-10)



Je sens en moi ce météore
De métal liquide
Qui brûle les mains
De mon âme !

Un brûlot qui s'élance
Et percute mon Amour
En brûlant tout, tout !

Anesthésiant parfois
Ma vie toute entière !

Quelques fois je le chevauche
Me brûlant mais avançant
Parfois il me laisse en chemin
Pour mieux revenir
Me frapper de pleine face !

Et ça me brûle
Et ça m'aveugle
Eclat blanc
D'un sentiment
Chauffé à l'excès !

Impossible à tenir
Impossible à enfermer
Il explose dans mes mains
En des lettres acides
En mots fiévreux et brûlants
De ce métal liquide :
Mon coeur aimant !

Je le sens en moi,
Bouillonnant chaque fois
Revenant à la vie
Aux hasards de MA vie !

L'avoir en moi me fait mal
L'éteindre serait, pour sûr, me tuer :
"Je suis la vie" !




retour


© Guillaume MAISON