Je n'ai que faire de vos coeurs apeurés

(2001-02-04)



Je n'ai que faire de vos coeurs apeurés
Oublieux et embrumés !
Je ne puis qu'être moi,
Suborné par aucune loi !

Tremblez donc dans votre ignorance
Acquise, pleine de suffisance,
Oublieuse d'un passé glorieux
Toujours présent à vos aveugles yeux !




retour


© Guillaume MAISON